»Shadow is the new light » – Second Réveil

SHADOW IS THE NEW LIGHT par SECOND RÉVEIL.
Hi, Blitzers !
Blitz sort de sa zone de confort : bmx et skate-park investissent le premier étage du 4, rue Louis Vitet !
Photographies objectives que n’auraient pas reniées les Becher ou, à l’inverse, subjectives pouvant aller jusqu’à l’abstraction, la beauté formelle des skate-parks est capturée et révélée par œil aiguisé de SECOND RÉVEIL, lui même pratiquant assidu de ces terrains de jeu contemporains.
Comme à l’habitude, Vin rouge et vin blanc seront servis sur le Banc des Gossips. Exposition visible du mardi 26 Juin au 31 juillet

——–> SECOND RÉVEIL TALKS :
 »Dans un contexte où tout va et doit aller vite, où nous nous devons d’être toujours plus performant et productif, où le bien matériel est l’une des principales préoccupations.
Mon travail propose de s’arrêter sur le moment présent, de sensibiliser ceux qui regardent ces images à ce qui les entourent, là partout, dans la rue, et de les y confronter.
Je propose dans un premier temps des photographies minimalistes et mettant en avant une notion d’espace et de pureté. Ces prises de vues se basent sur la volonté de révéler la beauté des courbes, des volumes, des matières brutes, de la lumière, et se basent aussi sur mon envie de faire voir ce que l’on ne regarde pas, que l’on ne voit pas et qui est pourtant bel et bien partout dans notre environnement. C’est notamment grâce au noir et blanc que tout le sens de ma démarche prend forme. Regarder quelque chose d’apriori insignifiant, de quotidien, d’utile, quelque chose qui n’est pas censé être remarqué et de faire changer cette perception c’est ce que je veux offrir.
C’est grâce au BMX, que je pratique depuis mon plus jeune âge que j’ai pu développer une autre vision de la rue, devenant un véritable terrain de jeu pour nous rider, et demeurant surtout une source de créativité (de par les figures que nous inspirent à chaque fois tel et tel éléments architecturaux , telles courbes).
Aujourd’hui de plus en plus de skatepark sortent de terre, mais ils restent pourtant perçus par l’extérieur comme un lieu de seconde zone. Je veux montrer que ces lieux sont de véritables environnements, ambiances pour nous rider, c’est notamment avec la série de photographies en plus petit format, que je peux montrer des instants de vies réels et ainsi créer un lien avec les grands formats qui permettent de s’élever au dessus de cette réalité et de s’en échapper le temps d’un instant.
De plus l’exposition s’inscrit dans une époque où les sports alternatifs tel que le BMX sont de plus en plus considérés par le tout un chacun. Le monde du sport s’ouvre vers d’autres disciplines qui apportent de nouvelles émotions au public. Nous verrons arriver le Skateboard et le BMX freestyle en 2020 au Jeux Olympiques de Tokyo, cela marque un vrai tournant dans l’approche du sport et de cxe que les gens attendent. Par mes prises de vues je souhaite connecter ce nouveau public à notre monde, en les sensibilisant et en le faisant pourquoi pas, voyager un petit peu. »