»Shadow is the new light » – Second Réveil

SHADOW IS THE NEW LIGHT par SECOND RÉVEIL.
Hi, Blitzers !
Blitz sort de sa zone de confort : bmx et skate-park investissent le premier étage du 4, rue Louis Vitet !
Photographies objectives que n’auraient pas reniées les Becher ou, à l’inverse, subjectives pouvant aller jusqu’à l’abstraction, la beauté formelle des skate-parks est capturée et révélée par œil aiguisé de SECOND RÉVEIL, lui même pratiquant assidu de ces terrains de jeu contemporains.
Comme à l’habitude, Vin rouge et vin blanc seront servis sur le Banc des Gossips. Exposition visible du mardi 26 Juin au 31 juillet

——–> SECOND RÉVEIL TALKS :
 »Dans un contexte où tout va et doit aller vite, où nous nous devons d’être toujours plus performant et productif, où le bien matériel est l’une des principales préoccupations.
Mon travail propose de s’arrêter sur le moment présent, de sensibiliser ceux qui regardent ces images à ce qui les entourent, là partout, dans la rue, et de les y confronter.
Je propose dans un premier temps des photographies minimalistes et mettant en avant une notion d’espace et de pureté. Ces prises de vues se basent sur la volonté de révéler la beauté des courbes, des volumes, des matières brutes, de la lumière, et se basent aussi sur mon envie de faire voir ce que l’on ne regarde pas, que l’on ne voit pas et qui est pourtant bel et bien partout dans notre environnement. C’est notamment grâce au noir et blanc que tout le sens de ma démarche prend forme. Regarder quelque chose d’apriori insignifiant, de quotidien, d’utile, quelque chose qui n’est pas censé être remarqué et de faire changer cette perception c’est ce que je veux offrir.
C’est grâce au BMX, que je pratique depuis mon plus jeune âge que j’ai pu développer une autre vision de la rue, devenant un véritable terrain de jeu pour nous rider, et demeurant surtout une source de créativité (de par les figures que nous inspirent à chaque fois tel et tel éléments architecturaux , telles courbes).
Aujourd’hui de plus en plus de skatepark sortent de terre, mais ils restent pourtant perçus par l’extérieur comme un lieu de seconde zone. Je veux montrer que ces lieux sont de véritables environnements, ambiances pour nous rider, c’est notamment avec la série de photographies en plus petit format, que je peux montrer des instants de vies réels et ainsi créer un lien avec les grands formats qui permettent de s’élever au dessus de cette réalité et de s’en échapper le temps d’un instant.
De plus l’exposition s’inscrit dans une époque où les sports alternatifs tel que le BMX sont de plus en plus considérés par le tout un chacun. Le monde du sport s’ouvre vers d’autres disciplines qui apportent de nouvelles émotions au public. Nous verrons arriver le Skateboard et le BMX freestyle en 2020 au Jeux Olympiques de Tokyo, cela marque un vrai tournant dans l’approche du sport et de cxe que les gens attendent. Par mes prises de vues je souhaite connecter ce nouveau public à notre monde, en les sensibilisant et en le faisant pourquoi pas, voyager un petit peu. »

Crocane 3000 – Anita Kirpiss

CROCANE 3000 – ANITA KIRPPIS


Nouvelle collection de colliers en rotin
100% handmade à Sonsonate, El Salvador
en collaboration avec Zoila, artisane vannier
La marque continue son exploration décalée de l’artisanat. Crocane 3000 est le fruit d’une collaboration élaborée autour d’une réflexion sur les techniques et les éléments traditionnels de la région de Sonsonate (El Salvador). « Crocane », c’est en effet le nom donné à la technique de tressage utilisée en vannerie pour produire des paniers. Parce qu’Anita Kirppis est une créature du futur qui révère le passé, elle réinvente la vannerie sous la forme de bijoux légers, naturels et au design doux, parfaits pour vivre à fond le printemps et l’été qui nous reviennent bientôt. Bref, Crocane 3000, c’est une proposition inédite et inspirée mettant en valeur tout autant les techniques et matériaux artisanaux que celles et ceux qui les porteront.
Pour fêter cette arrivée printanière, Anita Kirppis fait de Crocane 3000 une véritable exposition: elle y mettra en scène la nouvelle collection ainsi que d’autres pièces uniques à ne pas laisser passer.
Anita Kirppis est un univers-projet qui existe grâce à la collaboration avec différentes personnes: photographes, vidéastes, graphistes, écrivaines, amis, famille, muses, artisanes. Certaines d’entre elles et bien d’autres encore seront présent-e-s à la galerie Blitz qui nous accueillera dans son espace unique au coeur de Lyon.
Parce que nous sommes toutes et tous un peu Anita Kirppis
Parce que nous sommes cool
Crocane 3000

texte: DRQUEENB

Blitz – Bazar & Galerie – Lyon
4 rue Louis Vitet (Place Sathonay)
Métro: Hôtel de Ville

Le turfu c'est le 5 avril au vernissage de CROCANE 3000 ANITA KIRPPIS NOUVELLE COLLECTION de bijoux Chez @blitz_lyon avec @cacti_magazineVideo /graphisme @cramspixPhotographie @oriannelopesModel @drqbks…..#anitakirppis #crocane #vanerie #colliers #necklace #jewelry #design #Modeling #fashion #traditional #weaving #fashionjewelry #jewelrydesign #lyon #cactimagazine #lablitz #turfu #lavannerienestjamaisfinis #vernissage

Publiée par Anita Kirppis sur Lundi 19 mars 2018

Cinéma Cinémas

En ce moment la galerie Blitz vous propose une édition de reproduction d’ affiches originales, impression haute qualité effectuée en Espagne, encres HQ sur du papier Mat Coated 180gr, format 60X80 !

Prix encadré, 89 euros.

Mais aussi des lobby cards originales, des photos, des prints d’artiste et des bouquins super !

Un Noël avec Andy

Andy, Andy, Andy… On revient toujours à Andy. Derrière l’image épuisée des « Marylin », mille autres figures pour rentrer dans l’univers du pop-art pope Warhol.
CD d’archives sonores de la Factory par Gérard Malanga, biopic d’Edie Sedgwick, DVD-shoot d’érotisme vintage 70’s avec Joe Dallessandro, goodies Andy Warhol Foundation For The Visual Art hors des sentiers rebattus ( Oh la réédition, en mode mini, des boites de Brillo !!! ), affiches, photos d’époques ou rééditions,… A piece of Andy for everybody !
Banane sur le gâteau, Blitz proposera les créations de STUDIO-JOB, studio de design belgo-néerlandais qui a rendu avec ses chaises, ses assiettes, ses lampes un hommage design flamboyant et déluré au pop-art sans tomber dans la parodie tacky.
Venez nombreux pour la dernière expo Blitz de l’année, tout le monde sera célèbre trois heures et quarante cinq minutes !

DISPERSION – Thibault Gaëtan Dubroca

La galerie Blitz poursuit son exploration de l’homo-érotisme masculin avec la poésie photographique aussi délicate que brutale de Thibault Gaëtan Dubroca. Garçons tendus et fragiles, nature/ architecture, ombre et lumière, les contraires s’accouplent pour une exposition busquée toute en tension.
( Exposition visible jusqu’au 24 Novembre 2017 )

« Une importance du non-choix ;
Il y a là, qui se confrontent, des éléments de choix, certes, car ils sont. Là, où je m’échoue sur cette parcelle vierge, des choix par dépit, de replis, de stratégie.
Là, dans le tumulte,
il faut parfois se laisser aller,
s’économiser un maximum.
Se laisser faire un peu,
encore un peu,
aller là où le vent porte.
Quand ça va trop vite il convient aussi de s’arrêter,
de prendre une pause,
de prendre une pose.
Comme pour s’éffacer un peu du reste,
pour se confondre et sentir là que l’on fait corps.
Changer de perspective,
Là, voilà, entre ciel et terre,
immobile. »

THIBAULT GAËTAN DUBROCA

« Images Non Contractuelles » – Olek Do

IMAGES NON CONTRACTUELLES
Les vernissages Blitz ( 💅🏻vos rendez-vous arty-sexy du jeudi 💄) reprennent en beauté avec le Designer éditorial & graphique Olek Do. Messages cryptés sérigraphiés, corps/images à désirer (et à posséder ?!), c’est la promesse que vous fait la Blitz Gallery pour cette rentrée.
olekdo.com
instagram.com/olekdo/
Ont aussi participé à cette exposition :
– Jean Ranobrac
– Collectif les marsiens
http://chezlesmarsiens.tumblr.com/
https://m.facebook.com/collectiflesmarsiens/?locale2=fr_FR
https://www.ranobrac.com/
https://m.facebook.com/ranobrac/

OLEK DO NOUS PARLES DE SES IMAGES NON CONTRACTUELLES :

« Les Images non contractuelles
sont celles que l’on fantasme
mais qu’on n’obtient jamais.

L’image produite, l’image langage, l’accumulation,
la production d’images de soi,
les déformations de mon image.
De la passivité à l’action ;
une obsession, héritière du flux.
Image d’identité, image déformée,
image reproduite, la distribution des images.

Le manque de goût,
la pratique des images
et l’utilisation de la typographie.
Des cartes postales, des intuitions,
des montages de mots.
Objet d’édition, de catégorisation.

Je suis un designer d’image,
qui se sert de sa propre image
pour construire son identité
en sachant pertinemment
que le plus court chemin vers soi
passe par les autres. »

FELT MOUNTAIN, Severine Dietrich.

FELT MOUNTAIN –


Y aura-t’il de la neige à Noël ?
Les canons à neige du prochain hiver devront-ils, formidables pinceaux géants, maculer les flancs des montagnes comme des aplats de peinture Blanc de Titane sur une toile ? Décorations étranges et absurdes des paysages montagnards des saisons sans neige.
Présence ou non-présence de l’or blanc, une obsession de montagnard, un sujet de prédilection pour la peintre lyonnaise Séverine Dietrich qui a fait de la montagne son sujet fétiche.
Peindre et repeindre, toujours le même sujet, JAMAIS la même toile, à la recherche de l’équilibre parfait, de l’ultime toile.
Comme les demi-cercles de Sonia Delaunay ou les bouteilles de Giorgi Morandi, les volumes et plans grandioses de la montagne offrent à Séverine un dictionnaire aussi précis qu’infini de formes agencées, ré-agencées par une grammaire sans cesse mouvante.
La galerie Blitz vous invite à un immersion totale dans l’univers de Séverine, une délicieuse overdose de variations sur le même thème.
Comme toujours vins frais et personnes de bonne composition pour fêter l’Art et la dernière exposition de l’année (scolaire ) chez Blitz.

« Juicy » de Ghislain Garlin

DE LA PATAPASTÈQUE.
Oh, une belle pastèque ! Le fruit est bien lisse. C’est trop tentant. Regardez ! Un doux jus sucré et coloré en coule doucement… Miam miam, JUICY à souhait !
« Il fallait que je l’ouvre, cette pastèque , que j’en fasse…de la patapastèque » confesse goulument Ghislain Garlin.
Voilà, La Pastèque de Pandore est donc ouverte : Dessins, peintures, céramiques, mini-installations… Plus rien n’est impossible quand il s’agit d’évoquer la joyeuse étrangeté de Patapastèque Land.
Une expo visible jusqu’au samedi 1er Juillet.

La Pastapastéquie, c’est aussi par ici : https://www.instagram.com/patapasteque/
www.ghislaingarlin.com

Fiction(s) / Julie Sorrel

LE VERNISSAGE
La nuit tombe doucement sur Lyon. X arrive à l’angle de la rue de la Martinière et de la rue Louis Vitet. Il est encore tôt mais une petite foule commence déjà à se rassembler sous le néon jaune de la Galerie Blitz.
Soir de vernissage.
Dans la main de X se trouve le flyer, plié en quatre, de l’exposition FICTION(S) de l’artiste Julie Sorrel. Au recto, deux photos : Un homme, torse nu, allongé, lit « Des Histoires Vraies +10 » de Sophie Calle. Juxtaposée, une autre photo : un slip rouge vient d’être abandonné par le même (?) homme sur un tapis gris. Ce diptyque a mis X en émoi. Il veut en savoir plus. Il s’approche de Blitz et de la foule.
Des habitués, des nouveaux visages.
Près de la fontaine de vin rouge posée sur le petit banc jaune, un garçon, casquette à l’envers, visage empourpré, véhément, proclame au petit groupe qui l’entoure : « Mais non, le napperon en dentelle, à l’étage, je vous dis que ce n’est pas un ready-made, CE N’EST PAS UN READY-MADE ! »
« Quelle fougue, quelle excitation ! » pense X. Les mots de Robert Filliou lui viennent immédiatement en tête : « l’Art est est ce qui rend la vie plus intéressante que l’Art ». Pendant que le garçon à casquette poursuit sa démonstration bruyante, X monte l’escalier en colimaçon qui mène à la galerie. ( TO BE CONTINUED )

Pour en savoir plus sur Julie Sorrel : http://julie.sorrel.free.fr/

 

« 10 Q 4 UR LOVE » – Giancarlo Pirelli

GIANCARLO ET SON RÉBUS SEXY.
A l’instar de ces personnes qui ont plusieurs métiers, Giancarlo Pirelli, étudiant à la prestigieuse École Émile Cohl, est un slasher : aquarelliste, dessinateur, peintre…
Tous les genres sont possibles quand il s’agit de se raconter, d’évoquer la subtilité des sensations, des sentiments ressentis quand on devient un adulte :
L’aquarelle sera le terrain de jeu aqueux de l’érotisme le plus NSFW, le trait d’encre noir et précis, le vecteur d’un humour cinglant tandis que la belle peinture et ses glacis mettrons en lumière la complexité des liens familiaux.
Une exposition en forme de rébus sexy à découvrir à la Galerie Blitz jusqu’au 1er Avril.

Et toujours vin rouge et vin blanc à gogo pour se remettre de ces émois.

Pour en savoir plus sur Giancarlo :
http://www.giancarlopirelli.com/


www.instagram.com/giancarlo.pirelli/