DE LA PATAPASTÈQUE.
Oh, une belle pastèque ! Le fruit est bien lisse. C’est trop tentant. Regardez ! Un doux jus sucré et coloré en coule doucement… Miam miam, JUICY à souhait !
« Il fallait que je l’ouvre, cette pastèque , que j’en fasse…de la patapastèque » confesse goulument Ghislain Garlin.
Voilà, La Pastèque de Pandore est donc ouverte : Dessins, peintures, céramiques, mini-installations… Plus rien n’est impossible quand il s’agit d’évoquer la joyeuse étrangeté de Patapastèque Land.
Une expo visible jusqu’au samedi 1er Juillet.

La Pastapastéquie, c’est aussi par ici : https://www.instagram.com/patapasteque/
www.ghislaingarlin.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *
You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>